TPG - sécurité alimentaire

# 30/12/2016 à 14:43 Chine

Pays : Chine
Comité : Conseil économique et social
Sujet : Comment assurer une alimentation nourrissante à un prix abordable et de façon équitable dans le monde d'aujourd'hui ?

La sécurité alimentaire est un véritable enjeu pour les nations qui se joue sur une échelle locale, nationale ainsi que mondiale. Selon le sommet mondial de l’alimentation en 1996 : « La sécurité alimentaire est assurée quand toutes les personnes, en tout temps, ont économiquement, socialement et physiquement accès à une alimentation suffisante, sûre et nutritive qui satisfait leurs besoins nutritionnels et leurs préférences alimentaires pour leur permettre de mener une vie active et saine »

De nos jours, la situation alimentaire est très contrastée dans le monde. Entre abondance ainsi que suralimentation et famine accompagnée de sous-nutrition, l’équilibre alimentaire est toujours recherché. Les diverses formes d’actions pour y remédier sont donc insuffisantes. On considère que la sécurité alimentaire repose sur quatres pilliers :

1.accès (capacité de produire sa propre alimentation et donc de disposer des moyens de le faire, ou capacité d'acheter sa nourriture et donc de disposer d'un pouvoir d'achat suffisant pour le faire);
2.disponibilité (quantités suffisantes d'aliments, qu'ils proviennent de la production intérieure, de stocks, d'importations ou d'aides);
3.qualité (des aliments et des régimes alimentaires des points de vue nutritionnel, sanitaire, mais aussi sociaux-culturels);
4. stabilité (des capacités d'accès et donc des prix et du pouvoir d'achat, des disponibilités et de la qualité des aliments et des régimes alimentaires).

Les besoins alimentaires mondiaux devraient augmenter dans les décennies à venir pour les raisons suivantes :

-augmentation de la population, ce qui implique une augmentation de la demande ;
-augmentation du pouvoir d'achat de nombreux humains ;
-augmentation de l'urbanisation, souvent associée à d'autres pratique alimentaire, dont augmentation de la consommation de viande (on estime que 7 kg de nourriture pour animaux sont nécessaires pour produire 1 kg de bœuf, 4 kg pour produire un kilogramme de porc et 2 kg pour un kilogramme de volaille).

En ce qui concerne la Chine, les productions principales de l'agriculture chinoise sont le riz, le maïs, le blé, le soja et le coton, plus les pommes et autres fruits et légumes.
Les principaux produits de l'élevage sont le porc, le bœuf, les produits laitiers, et les œufs.
Le gouvernement chinois surveille la production agricole, ainsi que la fabrication des emballages des aliments, les récipients, les additifs chimiques, la production de médicaments et la règlementation des entreprises.

La Chine a longtemps lutté contre la pénurie jusqu’à arriver à l’autosuffisance alimentaire en 1995.
Le gouvernement Chinois a annoncé que le pays rencontre une situation critique pour les raisons suivantes :

¥ les maladies dues à l’alimentation restent le principal danger pour la santé publique ;
¥ la présence de nouveaux produits polluants biologiques et chimiques dans les aliments est une menace pour la sécurité alimentaire ;
¥ des technologies et des produits nouveaux (comme les aliments transgéniques) constituent de nouveaux défis ;
¥ les capacités d’autocontrôle des producteurs alimentaires sont faibles ;
¥ le terrorisme alimentaire émerge ;
le contrôle de la sécurité alimentaire par les organes gouvernementaux est lent.

A l’échelle nationale, le pays n’atteint plus l’autosuffisance alimentaire qu’à 87 %, ce qui alarme les autorités : “En général, une autonomie alimentaire se situant vers les 90-95 % est considérée comme plus acceptable.”

Pollution et baisse de la production: La production de céréales
en Chine est en baisse constante, et ce sont des aliments venant de l’étranger qui vont combler
les manques : le maïs russe et l’orge danoise sont officiellement entrés sur le marché chinois en 2014.

La pollution est un facteur qui renforce cette tendance, avec toute une série de scandales alimentaires.

L’augmentation des pressions démographiques et environnementales sur les ressources naturelles du territoire chinois menacent sérieusement les volumes de production agricole. Afin de satisfaire la demande, le basculement de la balance commerciale agricole chinoise au début des années 2000 a fait du pays un importateur net de denrées alimentaires.

Un des majeurs problems reside dans les complications hygéniques qui interviennent dans l’alimentation des consommateurs. De ce fait, les restaurants sont de plus en plus surveillés et des régles de plus en plus strictes sont mises en place par les administrations.

Pour nourrir tout juste correctement l'humanité à l'horizon de 2050, c'est-à-dire pour assurer la sécurité alimentaire, il faudrait doubler la production végétale à l'échelle du monde par rapport à son niveau de 1995. Entreprendre des actions pour mettre en œuvre un développement agricole important et durable, en particulier dans les pays pauvres, est une nécessité absolue, qui implique de relever des défis techniques mais aussi, et surtout, des défis économiques et sociaux.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau