Quels moyens mettre en œuvre pour permettre aux citoyens de s’engager tout en respectant sa liberté politique ? (KAZAKHSTAN)

# 22/02/2017 à 23:27 Maha Bouras

Honorable présidence chers délégués,

La Délégation de la République du Kazakhstan est ravie de participer à ce HDBMUN 2017, et souhaite de riches discussions, débats et aboutissement entre les différentes délégations,

Le Kazakhstan est un pays à régime présidentiel, qui est cependant souvent considéré comme étant un pays autoritaire, une dictature, voir même une oligarchie.
Le président est élu par suffrage populaire direct, et a un mandat de 5 ans renouvelable, et le premier titulaire de ce poste est l’actuel président Kazakh Noursoultan Nazarbayev, qui a d’ailleurs été réélu encore une fois lors de l’élection présidentielle kazakh de 2015 avec son parti Nour-Otan (signifie Rayon de Soleil de la patrie), et a réussi à récolter près de 97,75% des voix. Mais cependant le déroulement de ses élections a été critiqué par l’OSCE (Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe), qui condamne le manque d’opposition crédible au Kazakhstan, que les votants n’avaient pas de choix entre plusieurs alternatives politiques, mais aussi que de nombreuses fraudes ont eu lieu, ou encore principalement que le manque de liberté d’expression et l’absence de média libres et indépendants ne permettent l’élévation du choix et du niveau de politisation au Kazakhstan.

Nous pouvons d’ailleurs rajouté, le fait que les dernières élections législatives au Kazakhstan ont eu lieu le 20 Janvier 2016, et encore une fois le parti du président Noursoulan Nazabayev, a gagné près de 82,20% des votes, soit près de 84 Sièges sur 98 au parlement Kazakh la Mazhillis ; mais encore une fois ces résultats ont été vivement critiqués par diverses organisation internationales tel que encore une fois l’OSCE qui indique que : « Le Kazakhstan a encore beaucoup de chemin à faire pour respecter les engagements de l’OSCE en matière d’élections démocratiques » et à fini par ajouter que : « Le cadre juridique Kazakh restreint les droits civiles et politiques fondamentaux, une réforme globale est nécessaire »

Pour conclure, le Kazakhstan est un pays devant encore une fois faire de réel progrès concernant l’accès à la démocratie, les libertés, l’épanouissement des peuples, et les libertés politiques.

Merci pour votre écoute

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau