Quel moyen mettre en œuvre pour permettre aux citoyens de s'engager tout en respectant sa liberté politique ?Fédération de Russie

# 08/01/2017 à 15:08 Fédération de Russie

Commission : Droits de l’Homme
Question : Liberté d’expression
Auteur : Russie


La liberté d’expression est essentielle au fondement même de la démocratie. Mais cette idéologie n’est pas approuvé par tout les pays.

La Russie est un pays dans lequel la liberté d’expression est à la fois accordé au citoyen Russe mais aussi rejetée d’une manière par le gouvernement Russe.

En effet, À Moscou, l’accès à toutes les chaînes de TV occidentales et à tous les sites Internet mondiaux est garanti contrairement à la Chine et dans la plupart des pays arabo-musulmans, voire sud-américains, asiatiques, africains où ce n’est pas le cas.

Mais certains cas prouvent que la liberté d’expression est limitée en Russie. Comme en 2012, où trois femmes: Maria Alekhina, Ekaterina Samoutsevitch et Nadeja Tolokonnikova sont arrêtées après avoir manifestées contre Poutine et son gouvernement en chantant, à l'église du Christ-Saver, à Moscou. Ils ont été rapidement arrêtés et ils ont été jugés le 17 août 2012. Chaque fille a été condamnée à deux ans de prison. Cette arrestation et cette condamnation sont manifestement une action du gouvernement. Leur condamnation est censée servir d'exemple à l'attention de tous les citoyens russes qui pourraient vouloir exprimer leur opinion sur Poutine. Finalement, elle seront libéré pour éviter de gâcher l’atmosphère des JO.

En Russie, la liberté d'expression, le droit de manifester ou de s’associer sont malmenés depuis longtemps. Depuis le retour de Vladimir Poutine à la présidence en mai 2012, ces droits sont si violemment attaqués qu’ils risquent tout simplement de disparaître.

Au classement mondial de la liberté de la presse, la Russie se situe au 148e rang sur 180 pays.

L’assassinat de Boris Nemstov est un exemple montrant que la liberté de parole n’est que très limité en Russie.
Même si l’on ne connait pas le réel meurtrier, plusieurs preuves montrent la réelle implication du gouvernement de Vladimir Poutine dans cette affaire.

Ainsi la Russie accorde à ses citoyens une liberté de parole limitée par le gouvernement qui censure, emprisonne et voire dans les cas extrême assassine les militant opposés au régime.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau