Comment assurer la protection des personnes vulnérables contre la discrimination et la persécution ? Fédération de Russie

# 08/01/2017 à 15:02 Fédération de Russie

Commission : Droits de l’Homme
Question : Discrimination et Persécution
Auteur : Russie

La discrimination concerne activement tous les pays. Les différents points de vue des différents gouvernements et celle des différentes populations sont innombrables. Il existe dans chaque pays des conflits mineurs et certaine fois majeurs entre deux différentes populations et qui a pour source cette discrimination.
Depuis la publication du troisième rapport de l'ECRI (European Commission against Racism and Intolerance) sur la Fédération de Russie, le 16 mai 2006, des progrès ont été accomplis dans un certain nombre de domaines abordés dans ce rapport.

D'importants efforts ont été déployés en Russie pour réagir fermement à la montée de la violence raciste. La législation a été améliorée : le droit pénal prévoit désormais que la haine et l'hostilité raciales constituent une circonstance aggravante. Les forces de l'ordre s’en prennent aux groupes ultranationalistes les plus agressifs et le nombre et la qualité des poursuites pénales pour crimes de haine ont augmenté. Des mesures ont été prises pour interdire les publications des organisations racistes. Aussi a-t-on pu constater une diminution du nombre d'actes racistes.

L’ECRI se félicite de ces développements positifs en Fédération de Russie. Cependant, malgré les progrès accomplis, certains points demeurent préoccupants.

Les lois contre la discrimination portent chacune sur un secteur donné et et elles sont rarement appliquées. Aucun organe indépendant spécialisé dans la lutte contre le et la discrimination raciale n'a été créé.

Il est fréquent que les migrants travaillent dans l’illégalité et soient victimes d’exploitation ou d’abus. Des violations de la réglementation du travail et des droits fondamentaux des migrants sont commises massivement en Russie.

Les violences racistes, généralement dirigées contre des «personnes d’apparence non-Slaves», en particulier des personnes originaires du nord, du Caucase et d’Asie centrale, se multiplient. L’usage des discours racistes et xénophobes dans les médias continue d’être un problème. Les sites Web ultranationalistes, racistes et néonazis ne sont pas censurés sur internet. Certaines personnalités publiques se laissent aller à des discours xénophobes renforçant l’idéologie raciste.


Ainsi, le gouvernement russe est contre la discrimination et la persécutions mais ses actes ne sont pas assez appliqués dans le pays et donc le racisme est toujours présent dans l’idéologie d’une partie de la population.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau