Comment assurer la protection des personnes vulnérables contre la discrimination et la persécution ? (Egypte)

# 23/02/2017 à 00:32 Manal Cherifi

Commission: Droits de l’homme
Question:Comment assurer la protection des personnes vulnérables contre la discrimination et la persécution ?
Auteur: Egypte

Honorable présidence, chers délégué(e)s,
La délégation de l’Egypte est ravie de participer à ce HDBMUN 2017, et souhaite de riches discussions, débats et aboutissement entre les différentes délégations,
L’Egypte a adhéré la Convention internationale sur l'éliminât de toutes les formes de discrimination adhésion au pacte international relatif aux droits civils et politiques et au Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels mais avant la promulgation de la Constitution permanente de Egypte en 1971. Compte tenu de la position de l'Egypte à l’égard de ces pactes et d'autres conventions et déclarations internationales concernant les droits de homme cette époque, les auteurs de la constitution égyptienne se devaient de tenir compte de tous les principes, dispositions et obligations découlant des conventions internationales pertinentes auxquelles l' Egypte avait adhéré. A cet effet, les auteurs de la Constitution se sont à attachés à faire figurer tous ces principes, dispositions et engagements dans la Constitution égyptienne, puisque leur inclusion dans ce texte offre de nombreuses garanties et répond aux obligations juridiques importantes.
La constitution ne se borne pas à répéter ces principes; elle entoure ces droits et libertés d'un solide rempart qui doit assurer le respect, la mise en pratique effective et la protection contre toute violation ou atteinte pouvant résulter de lois ou de règlement qui pourraient être édictés. A cette fin, a été créée la Haute cour constitutionnelle, qui est un organe judiciaire indépendant (art. 174 de la constitutionnelle constitution) et qui est investie d'une compétence exclusive en ce qui concerne le contrôle de la constitutionnalité des lois et règlements et l'interprétation de textes législatifs (art. 175 de la Constitution). La Constitution stipule également que les membres de la cour sont inamovibles (art. 177) et que les décisions rendues par la cour en matière de constitutionnalité et d'interprétation des textes législatifs doivent être publiées au Journal officiel de façon qu'elles soient connues de tous (art. 178) Les décisions de la cour en matière de constitutionnalité et d'interprétation s'imposent tous, y compris aux autorités de l’état (art. 49 1) de la loi n° 48 de 1979 sur la Haute Cour constitutionnelle.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau