Comment peut-on participer à l'élimination progressive des armes de destruction massive ?

# 13/12/2016 à 18:19 Ilgaz Taka

Commission : Commission de désarmement
Question : Comment peut-on participer à l'élimination progressive des armes de destruction massive ?
Auteur : Tchad
Les armes de destruction massive sont des armes qui sont les plus dangereuses dans le monde. Elles peuvent tuer une grande quantité des personnes incluant les civils. Elles ont aussi un effet sur l'environnement et les infrastructures des pays. En général, ces armes sont utilisées pour nuire à l'économie, créer des effets instables dans les sociétés et exterminer des populations. Elles sont de trois sortes : les armes nucléaires, biologiques et chimiques. Les armes nucléaires causent des dégâts dans le corps avec la radiation et peuvent provoquer les décès. Les armes biologiques causent les décès par suite d’empoisonnement par des bactéries et virus. Par exemple, la contamination des sources d'eau dans un pays. Enfin, les armes chimiques provoquent des empoisonnements au gaz, (les Nazis ont utilisé ce gaz pour exterminer la population des Juifs).
Depuis des années, les nations et États du monde s’emploient à supprimer les ADM. Avec la Convention de Genève de 1993, les armes chimiques sont interdites mais leur production continue dans 11 pays (États-Unis, Irak…). Les armes nucléaires sont sous le contrôle de l'Agence Internationale de l'Énergie Atomique, mais les armes biologiques peuvent progresser avec les nouvelles technologies de notre époque. Les armes de destruction massive sont toujours un problème pour le monde à cause du terrorisme et des guerres entre les pays. Le rôle de l’ONU est de trouver comment participer à l'élimination progressive des armes de destruction massive et de trouver des solutions pour stopper les compétitions d’armement entre les pays ?
Au Tchad il n'y a pas de production d’armes de destruction massive (ADM) mais le Tchad craint les armes de destruction massive à cause de la guerre à ses frontières. D’ailleurs, dans la guerre des Toyota, les Libyens ont utilisé les armes chimiques contre notre pays. Notre pays n'a pas une armée forte contre le terrorisme, c’est-à-dire contre les attaques de Boko Haram. Mais les États-Unis ont aidé notre pays avec des renforts armés. Mais si on doit subir des attaques terroristes aves des armes de destruction massive (ADM) dans l'avenir, nous assurons que notre pays n'est pas prêt à les soutenir et aura besoin de l'aide d’autre pays ou États dotés de l’arme nucléaire.
Alors le Tchad rappelle l’utilité des traités qui ont déjà été signés. Tout d’abord à la fin de la guerre froide, l'Union soviétique, puis la Fédération de Russie, et les États-Unis signèrent deux autres traités majeurs de désarmement nucléaire. Le Traité sur la réduction et la limitation des armements stratégiques offensifs. Ensuite le Traité sur la non-prolifération (TNP) et le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires (TICE) les ont complétés. Le Traité sur la non-prolifération fut signé en 1968 à la Conférence du Comité du désarmement. Il a pour objet principal d'empêcher le risque d'une guerre nucléaire à cause de la prolifération des armes nucléaires. L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) se charge de vérifier le respect des dispositions du Traité sur la non-prolifération. Les armes nucléaires sont également assujetties à des contrôles internationaux des exportations. Aussi notre pays pense que les États et nations doivent poursuivre dans ce sens.
En augmentant les contrôles des armes de destruction massive et des importations et exportations de matériaux à double usage, leur progression ou leur production pourra prendre fin. Il faudra aussi imposer aux pays qui les utilisent de déterminer le but des matériaux à double usage dans les usines qui les emploient et faire des contrôles de la quantité des matériaux à double usage et de leur utilisation véritable. Le contrôle des progrès de la technologie des matériaux à double usage devra être fait pour empêcher le progrès parallèle des armes de destruction massive.

Ilgaz TAKA

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau