Comment lutter contre le financement et la prolifération du terrorisme au Moyen Orient et en Afrique du Nord ? Turquie

# 11/12/2016 à 14:59 AZYMAH

La Turquie
Commission : Commission de désarmement
Problématique : Comment lutter contre le financement et la prolifération du terrorisme au Moyen Orient et en Afrique du Nord ?
Position : Délégué de la Turquie

Présidente,
Madame/Monsieur le/la secrétaire général(e),
Distingués Délégués,
Mesdames, Messieurs,
La Turquie est un pays transcontinental et forme une république, celle-ci étant parlementaire. Elle est à la frontière de cette malveillance, et se doit de lutter contre le terrorisme, terme malheureusement de plus en plus récurrent. Le terrorisme est omniprésent au Moyen-Orient, ainsi qu’en Afrique du Nord et touche tout les Pays du Monde, puisqu’ils sont régulièrement touchés par ces frappes incessantes.
Certains Pays financent le terrorisme, par des blanchissements de capitaux par exemple, ou alors l’Etat Islamique tente de piller des villages, capture des personnes, demande des rançons... Et de ce fait, accroit la prolifération de cette guerre psychologique.
Les autres Pays entreprirent alors une lutte contre le terrorisme. Celle-ci a été prise en compte dans un dialogue politique que l’UE a mené avec des Pays Tiers afin de promouvoir la coopération internationale.
Ont étés alors mis en place des dialogues plus ciblés et approfondis portant sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme menés avec divers Pays tel que l’Algérie, l’Egypte, l’Iraq, Israël, la Jordanie, le Maroc, le Liban, et la Tunisie. Par ailleurs une coopération avec la Turquie a été renforcée conformément aux conclusions du Conseil des affaires générales.
Des plans d’action en matière de lutte contre le terrorisme ont aussi étés élaborés afin de décourager et d’entraver les déplacements de combattants terroristes étrangers et de gérer le retour de ceux-ci. Une lutte contre l’extrémisme violent est également menée ainsi qu’une lutte anti-terroriste avec les pays des Balkans occidentaux et d’autres pays touchés par le phénomène de combattants étrangers.

L’ONU participe aussi à cette lutte, en mettant en place des mesures visant à : éliminer les conditions propices à la propagation du terrorisme, prévenir et combattre le terrorisme, étoffer les moyens dont les États disposent pour prévenir et combattre le terrorisme et à renforcer le rôle joué en ce sens par l’Organisation des Nations Unies, et garanti le respect des droits de l’homme et la primauté du droit en tant que base fondamentale de la lutte antiterroriste.

La Turquie est alors directement impliquée dans cette cause, et notamment en Syrie puisqu’elle est à la frontière de l’Europe. Elle est donc confrontée régulièrement à tous types de manifestation qui la fragilise. Cependant la Turquie est loin d’être seule ; en effet, celle-ci est financée par l’OTAN par exemple, afin de combattre sans relâche Daesh.
Egalement, M.Ertugrul Apakan a été nommé représentant permanent de la Turquie auprès de l’Organisation des Nations Unies en 2009 et fait donc partie du comité contre le terrorismRALe, élément important dans cette lutte, ou tout Pays se soutient.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau