Quels systèmes de transport intelligents proposer pour un monde meilleur ?

# 13/12/2016 à 18:32 Ozben KILINCASLAN

Commission : Comité environnemental
Question : Quels systèmes de transport intelligents proposer pour un monde meilleur ?
Auteur : Tchad
Les STI « Systèmes de transport Intelligents » sont des applications des nouvelles technologies de l'information et de la communication au domaine des transports.
Le 20ème siècle a vu le développement de réseaux routiers nationaux mais, à la longue, des problèmes surgissent dus à l’intensification du trafic, comme les embouteillages, le retard, l’augmentation de la durée des trajets, l’augmentation de la consommation des ressources énergétiques, les problèmes sur l’environnement, les accidents, etc. Pour réduire les effets de ces problèmes, la notion de ‘’Systèmes de transport Intelligents’’ est née. On les dit ‘’intelligents’’ parce que leur développement repose sur des fonctions généralement associées à l’intelligence : capacités sensorielles, mémoire, communication, traitement de l'information et comportement adaptatif. On trouve les STI dans plusieurs champs d'activité : dans l'optimisation de l'utilisation des infrastructures de transport, dans l'amélioration de la sécurité (notamment de la sécurité routière) et de la sûreté ainsi que dans le développement des services. L'utilisation des STI s'intègre aussi dans un contexte de développement durable : ces nouveaux systèmes concourent à la maîtrise de la mobilité en favorisant entre autres le report de la voiture vers des modes plus respectueux de l'environnement.
Si le Tchad est intéressé par ces nouveaux systèmes de transport plus respectueux de l’homme et de l’environnement, le Tchad ne peut du Tchad se développe peu à peu. Seulement 1% des routes de notre pays sont pour le moment asphaltées. Il n y a pas de voie ferroviaire dans notre pays. Et pour les avions nos 40 petites aéroports sont de petite taille (à l’exception de celui de N’Djamena).
Le Tchad n’est pas encore mobilisé par la nécessité de promouvoir ces nouveaux systèmes. Si notre pays possède beaucoup d’endroits à visiter (la capitale N’Djamena, des treks dans le désert du Tibesti, la visite du Parc National de Zakouma, etc.) les touristes sont souvent rebutés par l’absence de routes. Si les transports doivent être développés dans notre pays, les STI représentent une possibilité, mais leur coût souvent plus élevé que les autres types de transport est assez dissuasif.
Le transport détermine le niveau de l’aisance et le développement économique d’un pays. C’est un point très important dans le monde. La présence de STI dans un pays est un signe de développement. Pour utiliser et encourager les STI, il faut que le pays soit riche. Or, cette richesse vient du revenu national, de la rareté des dettes, du développement technologique, du revenu du tourisme notamment. Malheureusement au Tchad la pauvreté est dominante dans notre pays. Notre PIB par habitant est de 2 500 dollars. Mais si on le compare avec d’autres pays on voit que c’est un pays pauvre. Il occupe le cent quatre-vingt seizième rang dans le monde pour le moment.
L’agriculture est la principale activité économique du pays et 75% de la population active contribue pour 35% au PNB du pays. Les Tchadiens dépensent ce revenu pour se nourrir. Le Fonds monétaire international (FMI) a décidé de supprimer 1,1 milliards des dettes du Tchad. Le Tchad a eu du succès grâce à ses efforts dans la gestion de son économie, c’est pourquoi une partie de ses dettes ont été supprimés. Si le Tchad continue à se développer, les Tchadiens pourront augmenter leur production dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et de l’industrie. Cette richesse produite pourra être consacrée à l’extension du réseau routier.
Ozben KILINÇASLAN

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau