Quelle sécurité dispensée pour protéger l’accès à l’information en ligne ?

# 12/03/2017 à 16:30 Lara Eylül AYLANÇ

La sécurité dispensée sur internet est un très grand problème pour le monde. Il est très facile de trouver une information sur internet. Tout le monde aujourd’hui est capable de trouver des quantités d’informations sur internet. Il suffit d’aller sur un moteur de recherche et d’écrire les informations demandées pour les trouver. Mais maintenant un problème grave est apparu : la protection des informations mises en ligne. D’autres personnes peuvent utiliser les photos personnelles de quelqu’un pour de mauvais usages ou s’emparer de numéros de cartes bancaires utilisées pour des achats en ligne en s’infiltrant dans les systèmes informatiques, ou encore diffuser des informations totalement fausses pour tromper certaines personnes fragiles et bien d’autres actes difficilement dénombrables. Parfois des hackers déplacent des informations volées sur des liens impropres sans que leur propriétaire sache ce qu’elles deviennent. C’est pourquoi, si quelqu’un à l’intention de s’emparer d’informations sur internet, il n’aura aucune difficulté à réaliser ses projets.
44,4% de notre population utilisaient, en Azerbaïdjan, l’internet (statistiques de 2010), soit presque la moitié de la population. Et ce chiffre ne fait qu’augmenter puisqu’en 2013, il est passé à 58,7%. Les utilisateurs d’internet partagent beaucoup de données surtout personnelles.
En Azerbaïdjan il existe plusieurs magasines azéris, comme Ulduz, Şefeg, Hezer Heber... Dans ces magazines on trouve beaucoup de photos. Ils donnent des informations et parfois ils présentent des publicités. Ces magazines sont particulièrement visés par les personnes mal intentionnées qui pourraient se saisir des informations dans un but malhonnête. Dans notre pays, il y a un droit de « Telif ». Grâce à ce droit les autres personnes ne peuvent pas prendre une vidéo postée sur internet, ni même un photo ou une musique sur YouTube. L’association WediaCorp, nouvelle en Azerbaïdjan, travaille pour trouver des solutions à la question de la protection du de l’image. Mais les mesures de protections sont insuffisantes pour régler tous les problèmes. Il est nécessaire aujourd’hui de les adapter au nouveau développement d’internet.
Comme tous les pays du monde ont aujourd’hui accès à internet, il serait temps de légiférer pour réglementer davantage la circulation d’informations sur internet. Il est urgent de permettre à toute personne qui le souhaite de mieux tracer les informations le concernant diffusées sur internet et d’avoir les moyens de les faire supprimer si elles portent atteinte à sa personne. Il serait aussi nécessaire de limiter l’accès des ordinateurs personnels au cookies qui peuvent être utilisés en vue de mieux " profiler " les gens. Ils enregistrent les mouvements au sein d'un site Web, le temps passé, les liens cliqués et d’autres détails que le gestionnaire du site visité veut enregistrer pour revendre les bases de données et fichiers clients où sont recoupées toutes ces informations. Si la plupart des cookies ne peuvent être lus que par la société qui les a émis, certaines entreprises peuvent connaître les sites visités par les internautes, les bandeaux de publicités cliqués, etc., et partager ces informations avec n’importe quelle autre entreprise. Il faut ainsi pouvoir mieux protéger l’intimité des internautes qui surfent sur internet et empêcher la récupération trop facile de leurs données personnelles.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau