Comment utiliser les nouvelles technologies pour une meilleure prise en charge du diabète ? Malaisie

# 13/12/2016 à 21:46 AZYMAH

Commission : Comité de l’Organisation Mondiale de la Santé
Question : Comment utiliser les nouvelles technologies pour une meilleure prise en charge du diabète ?
Auteur : Malaisie
Le diabète est une maladie qui touche de nombreuses personnes dans le monde. La prise en charge du diabète est devenue vitale dans la vie de chaque personne. Mesures hygiéno-diététique, médicaments, greffes du pancréas sont des solutions pour contrer cette maladie mais de nouvelles technologies font leur apparition au sein de chaque vie.
En Malaisie, le diabète touche à tout âge que ce soit enfant ; adolescents ; personnes âgées. Plus de 2000 décès sont dues à cette maladie. Ce problème se ressent particulièrement dans les petites villes et les villages.
Dans les établissements de soins publics, les médicaments sont l’insuline et la metformine, mais l’augmentation du coût des dispositifs de contrôle tels que les lecteurs de glycémie et les bandelettes devient trop important pour une prise en charge optimale.
Pour cela deux nouvelles technologies de santé voient le jour. La première permet d’apprécier le taux de glucose sans piqure du nom de Freestyle libre, la seconde est destinée à faciliter la gestion du traitement grâce à un logiciel couplé à une télésurveillance médicale nommé Diabeo.
Le Freestyle libre possède un petit capteur mesure automatiquement les taux de glucose et les enregistre en permanence. A chaque scan, s’affichent instantanément le taux de glucose, les données de glucose des 8 dernières heures et une flèche indiquant le sens et l’intensité de l’évolution du taux de glucose.
Le Diabeo est une application qui aide au calcul en temps réel des doses d’insulines lente et rapide, en fonction de l’alimentation et de l’activité physique.
Ces méthodes permettent aussi une meilleure observance du traitement et impliquer le malade dans la prise en charge de sa maladie diabétique.
Pour une meilleure prise en charge du diabète et une meilleure utilisation de ces technologies, nous pouvons mettre en œuvre plus de disponibilité des personnes qualifiées, tels que des spécialistes du diabète, des infirmiers ou des nutritionnistes. Ces spécialistes seront donc qualifiées pour l’utilisation de ces nouvelles technologies.
De plus, nous pouvons éduquer les patients touchées par cette pathologie par un personnel qualifié et pouvant ainsi permettre une approche plus intéressante des nouvelles technologies.
Enfin, l’apport financier est important permettant de payer le matériel (lecteurs de glycémie ; le freestyle libre ; bandelettes) les formateurs et permettant la fabrication de ces nouvelles technologies. L’association malaisienne contre le diabète crée par le Dr Ikram Shah Ismail permet d’accéder aux nouvelles technologies pour toutes les personnes atteintes de diabète qui ne peuvent pas advenir à l’achat du matériel nécessaire au suivi de la pathologie.
Ces deux technologies seront une meilleure prise en charge du diabète pour tous les malades Malaisiens. Avec l’utilisation de ces deux-là, le contrôle et la prise en charge de la maladie diabétique se fera dans de meilleures conditions optimums.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau