Quelles mesures concrètes doivent être prises par les parties soudanaises avec le soutien de la MINUAD pour réaliser des progrès tangibles ? (Sénégal)

# 30/12/2016 à 21:03 Ghali Mamouri

Commission: Conseil de sécurité
Question: Quelles mesures concrètes doivent être prises par les parties soudanaises avec le soutien de la MINUAD pour réaliser des progrès tangibles ?
Auteur: Sénégal
Honorable présidence, chers délégués, invités distingués. La délégation du Sénégal est aujourd’hui honorée de participer à cette simulation des nations unies.
Depuis de nombreuses années le Soudan est l’objet de nombreux conflits. En effet les idéologies religieuses et ethniques divisent les peuples créant des tensions entre eux. Le conflit du Darfour perdure depuis plus de 13 ans opposant l’armée soudanaise aux forces de libération du Soudan qui militent notamment pour une meilleure redistribution des richesses étant donné le retard de développement aggravé par des famines récurrentes liées aux sécheresses qui touche de manière accentuée cette région du Darfour.
Des mesures de sécurité ont été adoptées par les pays du monde entier. Le but est de protéger les peuples contre ces attaques qui se déclenchent quand seuls les assaillants le décident. Des plans d'urgence ont donc été mis en place dans tous les pays pour lutter contre ce phénomène.
Le Gouvernement Sénégalais a adopté une série d'actions juridiques exécutives qui visent à prévenir et à combattre ces attaquent notamment l’envoie de 1400 soldats parmis les casques bleus ainsi que 800 autres en formation sur un total de 2600 soldats du MINUAD soit 9% environ. “Le conflit du Darfour est devenu plus proche de nous avec la mort de cinq casques bleus sous la bannière de l’union africaine” Déclare Mamadou Gueye conseiller technique chez Banque de l’habitat du Sénégal.
Le représentant du Sénégal accorde une forte importance au référendum mené pour la division du Soudan, en effet si celui-ci était mené à bout il servira d’exemple à plusieurs pays voisins; notamment la Syrie ou la même question a été soulevée. La délégation du Sénégal estime que la question primordiale est de sauver tous les
Réfugiés qui ont été déplacés. La délégation du Sénégal continuera à renforcer l'aide pour les
Réfugiés en envoyant plus, d'argent et de troupes, mais le conseil doit s'assurer que ces aides militaires envoyés
sont protégés. C'est pourquoi le conseil doit apporter son soutien à la MINUAD par des moyens militaires et / ou financiers.
La délégation a déjà donné un soutien militaire à la mission et est disposée à en faire davantage.

Bien que cette mission soit impérative pour les nations occidentales, nous devons reconnaître qu'il s'agit d'un conflit régional qui doit finalement être résolu par le Soudan et ses voisins. Si le gouvernement soudanais choisit de nouveau de ne pas coopérer, cette délégation demande aux délégations russe et chinoise de s'abstenir lors d'un
Économiques sur le Soudan. Nous espérons que grâce aux efforts de ce comité, de la MINUAD ainsi que coopération du gouvernement soudanais, cette question sera résolue de manière civile et efficace.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau