Comment assurer une alimentation nourrissante à un prix abordable et de façon équitable dans le monde d'aujourd'hui ? Tchad

# 15/12/2016 à 14:06 Elvan Meteoğlu

Commission : ECOSOC

Question : Comment assurer une alimentation nourrissante à un prix abordable et de façon équitable dans le monde d'aujourd'hui ?
Auteur : Tchad

Comme la population du monde augmente, on ne peut pas trouver assez nourriture pour la nourrir. À cause de la limitation des ressources dans le monde, certaines populations ne peuvent pas manger équilibré et à leur faim. Mais c’est aussi à cause de la répartition déséquilibrée des revenus que l’alimentation est insuffisante. Les différences entre les pays pauvre et les pays riche augmentent d’ailleurs de jour en jour. Comme 3% de la population mondiale possède la moitié des ressources, 97% s’en partagent l’autre moitié.

Notre pays, le Tchad, est dans le groupe des 97% et a des problèmes financiers importants. Nous ne sommes pas un pays sans ressources mais nous ne pouvons pas les exploiter suffisamment, ni les vendre à d’autres pays. Nous savons que dans notre pays les aliments sont coûteux et de faible valeur nutritionnelle et que l’accès à de bonnes conditions sanitaires n’est pas satisfaisant. Mais notre gouvernement fait le nécessaire pour résoudre les problèmes alimentaires.

Les taxes du Tchad sur les produits de consommation courante sont de 18% .Dans l’alimentation le Tchad a 6% de produits carnés, 6% de fruits, 9% de racines, 29% d’huiles et de sucres et 50% de céréales. Dans notre pays on mange des aliments nécessitant moins de traitement contrairement aux pays industrialisés comme les États-Unis. Car nous n’avons pas d’usines de conditionnement alimentaire et le secteur de l’agro-alimentaire est encore peu développé.

Les pourcentages des importations et exportations du Tchad sont respectivement de 1,29 milliard de dollars et de 2,52 milliards de dollars. Ces données montrent que le Tchad vend plus qu’il n’achète. Ce qui provoque une hausse des prix à l’intérieur de notre pays. Nous avons conscience qu’il faut que nous développions l’importation de produits et denrées qui manquent, comme la viande. Mais pour développer l’importation nous avons besoin d’argent. C’est pourquoi, le Tchad souhaiterait l’aide de spécialistes étrangers pour évaluer la situation du pays. Cette évaluation pourrait nous permettre de construire des usines, de développer le secteur industriel trop faible et d’augmenter la production intérieure.

Le Tchad est un pays qui a des ressources mais qui ne peut pas assez les utiliser. Donc il vend ses ressources aux pays qui peuvent les utiliser au lieu de les exploiter lui-même. C’est une situation de détresse financière. Nous savons que notre pays est un des premiers concernés par la nécessité d’assurer une alimentation nourrissante à un prix abordable et de façon équitable. De ce fait nous nous sentons très engagés dans les réflexions qui seront faites dans cette honorable assemblée.

Elvan Meteoğlu

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau