Quels systèmes de transport intelligents proposé pour un monde meilleur ?

# 11/12/2016 à 14:36 AZYMAH

Commission : Comité Environnemental
Question : Quels systèmes de transport intelligents proposé pour un monde meilleur ?
Auteur : Malaisie

Le transport est un problème majeur de tous les pays. Les changements climatiques, les problèmes de santé liés à la pollution, le manque de place, l’accessibilité, etc. sont des facteurs qui incitent les pays de changer leurs modes de déplacement.

Le secteur du transport est un objectif de la Malaisie depuis 2013 qui veut d’ici à 2020 répondre aux objectifs d’optimiser l’usage des capacités existantes des différents modes, d’améliorer la sécurité, en particulier la sécurité routière, d’améliorer la qualité de la vie dans les villes et les services de mobilité qu’elles offrent à leurs habitants et à leurs visiteurs, en facilitant l’usage des transports publics, réduire les inégalités en agissant sur l’accessibilité et maîtriser les consommations d’énergie et les émissions de polluants (effet de serre).

La Malaisie a alloué 9 Mds MYR pour financer des projets d’infrastructures en 2010. La moitié a été consacrée aux routes et ponts, 2,6 Milliards MYR (ringgit malais) à l’amélioration de la fourniture en eau et les services de déchets, 899 Millions MYR aux chemins de fer et 276 Millions MYR au développement de ports et la modernisation d’aéroports. L’un des plus importants projets en cours est la création d’un système de transport ferroviaire urbain intégré MRT (My Rapid Transit), qui desservira Kuala Lumpur et sa grande banlieue. Le coût estimé de ce projet est d’environ 9 Mds €, ce qui en fait l’un des projets les plus coûteux de l’histoire de la Malaisie. Ce système de transport sera un métro qui aura comme source d’énergie des batteries MRX assurant la sécurité des passagers (signalisation embarquée, éclairage de sécurité, commande des portes et systèmes de communication), le confort et le démarrage en toute sécurité des trains

Les Systèmes de Transport Intelligents sont aussi utilisés pour protéger l’environnement. La Malaisie veut développer/améliorer ses STI en vue de réduire les émissions de CO2 et de gaz à effet de serre liées aux transports, en investissant davantage sur ce type d’outils afin d'inspirer les États en vue d’atteindre les objectifs ambitieux qui seront fixés dans le cadre de la COP21.

Sur le plan international, que ce soit aux USA, en Asie ou au sein de l’UE, il est souvent fait référence aux systèmes de transport intelligents lorsqu’il est question du mix technologique mis en œuvre par les acteurs publics et privés pour améliorer la mobilité. Il s’agit d’un marché dans lequel les pouvoirs publics jouent un rôle clé: fournir un cadre régulant judicieux et un support à l’innovation pour favoriser et orienter vers l’intérêt général les activités du secteur privé STI.
Le secteur privé, grâce notamment à son aptitude à intégrer rapidement les nouvelles technologies, peut offrir de nouveaux services innovants pour réaliser les objectifs de mobilité. La mise en place des
STI a commencé en Malaisie depuis plusieurs années. Partant de premières réussites confirmées, le budget pour le déploiement des STI sur les autoroutes a augmenté au cours de la dernière législature de 300 % (jusqu’à 30millions par an).Mais il faut insister sur le fait que ces efforts en Malaisie ne représentent qu'une fraction des dépenses consenties par les pouvoirs publics de nos voisins dans le domaine des STI au cours des dernières années.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau