Quelles mesures concrètes doivent être prises par les parties soudanaises avec le soutien de la MINUAD pour réaliser des progrès tangibles ?

# 30/10/2016 à 15:11 Conseil de Sécurité (site web)

Postez ici vos résolutions 2017

# 22/02/2017 à 13:09 tazi

Comité : Assemblée générale
Question : Quelles mesures concrètes doivent être prises par les parties soudanaises avec le soutien de la MINUAD pour réaliser des progrès tangibles ?
Pays : Kazakhstan

L’Assemblée générale,
Soulignant que les Nations Unies ont jugé que la situation au Soudan constituait une menace pour la paix ainsi que la sécurité internationale. Lors de cette rencontre en juin, les 15 membres du Conseil de Sécurité ont voté à l’unanimité pour que la MINUAD qui a essentiellement pour mandat de protéger les civils, mais elle est également chargée d’assurer la sécurité de l’aide humanitaire, de surveiller et de vérifier l’application des accords, de favoriser un processus politique ouvert, de contribuer à la promotion des droits de l’homme et de l’État de droit et de surveiller la situation le long des frontières avec le Tchad et la République centrafricaine (RCA) et en rendre compte ainsi qu’elle maintienne son déploiement de 15 845 forces militaires, 583 policiers ainsi que 13 unités de police constituées de 140 personnes au Darfour, région connaissant des tensions au Soudan. Le pays est actuellement en période de guerre civile, et cela depuis l’an 2013.
Reconnaissant ensuite que deux millions d’enfants âgés de moins de 5 ans souffrent de malnutrition grave à travers le Soudan, c’est dans cette perspective que l’Unicef réclame alors 10 millions de dollars afin de les aider.
Prenant en compte également que l’OIM (Organisation Internationale pour les Migrations) déclare que plus de sept millions de personnes ont désespérément besoin d’aide au Soudan Sud, cette dernière demande l’aide financière de la communauté internationale.

Clauses opératives :
• Demande la diminution voire la suppression d’armes vu qu’il y a une prolifération d'armes car les populations civiles demeurent à risque en raison de la persistance de l'insécurité et de la prolifération d'armes.
• Exigedes excuses de la part du Soudan-faction Abdul Wahid (ALS-AW) auprès du Soudan Sud car dans le Jabal Marra, ont été à l’origine de souffrances et de déplacements supplémentaires parmi la population civile du Darfour.
• Encourage les principaux pays producteurs de denrées alimentaires à participer à des missions de charité visant à limiter la malnutritionauprès des plus jeunes.
• S’engage à envoyer des autorités militaires au Soudan Sud afin d’atteindre stabilité et résister aux attaques.
• Souhaite l’arrêt immédiat des divers affrontements inter-tribunaux à la criminalité et au banditisme, devenant risque à la sécurité, la cohésion et la stabilité nationale.
• Appelle à la réconciliation et au dialogue.
• Apprécie la volonté de la MINUAD d’intensifier son action en faveur de la médiation du conflit communautaire, dans le cadre de son mandat et de ses priorités stratégiques.
• Demande à la MINUAD de continuer d’appuyer les dispositifs locaux de règlement des différends, y compris ceux mis en place par la société civile, et à collaborer avec le Gouvernement soudanais, l’équipe de pays des Nations Unies et la société civile afin de mettre au point un plan d’action pour la prévention et le règlement des conflits intercommunautaires dans chaque État du Darfour.

# 23/02/2017 à 13:18 Lamia El kheiri

FORUM : CONSEIL DE SÉCURITÉ
Question : Sécuriser l'accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflit
Soumis Par : La Délégation de la République Arabe d’Égypte

Le Conseil de sécurité,

Se référant aux résolutions 2155 (2014) , 2156 (2014) , 2173 (2014) , 2177 (2014) ,

Déplorant le nombres d’enfants victime de ce conflit,

Conscient des proportions démesurés que ce conflit a pris et du nombres important de victimes en souffrant,

1. Encourage les principaux pays producteurs de denrées alimentaires à participer à des missions de charité visant à limiter la malnutrition auprès des plus jeunes ;

2. S’engage à intervenir dans les troupes d’armés neutres au Soudan Sud afin d’atteindre stabilité et résister aux attaques ;

3. Souhaite l’arrêt immédiat des divers affrontements inter-tribunaux à la criminalité et au banditisme menaçant la stabilité nationale ;

4. Loue la volonté de la MINUAD d’intensifier son action en faveur de la médiation du conflit communautaire, dans le cadre de son mandat et de ses priorités stratégiques ;

5. Demande à la MINUAD de collaborer avec le Gouvernement soudanais, les représentants onusiens et la société civile dans le but de mettre en place un plan d’action visant à la prévention dans chaque État du Darfour.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau