Comment sécuriser l'accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflits ?

# 30/10/2016 à 15:12 Conseil de Sécurité (site web)

Postez ici vos résolutions 2017

# 22/02/2017 à 13:15 tazi

Comité : Assemblée générale
Question : Comment sécuriser l’accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflits ?
Pays : Kazakhstan

L’assemblée générale,

Conscient que le Kazakhstan se rêve en médiateur international.
Rappelant qu’il y a eu diverses négociations à Astana, capitale du Kazakhstan pour consolider la trêve en Syrie et ouvrir ainsi une fenêtre d’action pour les organisations humanitaires.
Affirmant que l’accès humanitaire aux populations qui ont besoin de secours dans les zones de conflit est souvent devenu plus difficile et compliqué ces dernières années et, pour beaucoup d’organisations humanitaires, ce sera là le principal défi à relever pour l’avenir.
Estimant que beaucoup de conflits armés sont aujourd'hui fragmentés et complexes car ils opposent des groupes nombreux et divers.
Réaffirmant que les organisations humanitaires se sont considérablement multipliées, de sorte que l’accès humanitaire suppose davantage de coordination et de négociation que par le passé. En outre, les distinctions entre opérations militaires, politiques et humanitaires se sont progressivement brouillées.Si l’une ou l’autre des parties à un conflit, ou certains secteurs de la population,viennent à considérer les acteurs de l’aide humanitaire comme des instruments au service d’une politique, l’accès humanitaire peut devenir difficile ou impossible,et les travailleurs humanitaires sont d’autant plus exposés aux risques d'attaques sur leur personne que ces distinctions ont perdu leur netteté.

Clauses opératives :
Afin de sécuriser l’accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflits, la délégation du Kazakhstan :
• Exige de renforcer son impact et son engagement en faveur des victimes de conflits armés.
• Décide de renforcer l’action de la communauté internationale en matière de protection des civils au moyen du dialogue avec ses partenaires (Etats, organisations internationales,organisations non gouvernementales).
• Demande des encouragements d’autres Etats à être plus actifs dans le domaine de la protection des civils.
• Appelle à mener des initiatives afin de trouver des moyens concrets pour améliorer le respect et renforcer le dialogue entre Etats sur le droit international humanitaire.
• Cherche un soutient des projets ayant trait à la prévention du recrutement d'enfants par les parties à un conflit et à la réintégration de ceux qui ont été démobilisés.
• Demande instruments qui clarifient et qui expliquent le cadre normatif et fournissent des informations et conseils pratiques sur l’accès humanitaire à disposition des acteurs humanitaires sur le terrain domaine.
• Encourage divers pays notamment la Suisse de détacher des experts et des cadres auprès d'organisations actives dans le domaine de la protection, par le biais des Corps suisse d’aide humanitaire (CSA) et du Pool suisse d’experts pour la
Promotion civile de la paix (PEP).

# 23/02/2017 à 12:56 Lamia El kheiri

FORUM : CONSEIL DE SÉCURITÉ
Question : Sécuriser l'accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflit
Soumis Par : La Délégation de la République Arabe d’Égypte

Le Conseil de sécurité,

Se référant à la résolution 1373 (2001) , 1961 (2010) , 2129 (2013) , 2322 (2016) et 2341 (2017),

Souhaitant que d’autres pays puissent jouir de cette aide,

Encourageant chaque pays à mettre en avant ses propositions et les moyens qu’il pourra y consacrer,

Insistant sur l’aspect humanitaire de cette mission,

Rappelant le nombre croissant de peuples en besoin de cette aide,

1. Prône la diminution de l’entrée d’armes dans les zones de conflits ;

2. Appelle à une entraide multi-Étatique visant à renforcer la sécurité ;

3. Souligne la valeur de ses aides pour les populations victimes de conflits ;

4. Remercie les organisations humanitaires de leurs actions ;

5. Propose l’établissement de zones spéciales de débarquement protégées par des forces neutres.

# 01/03/2017 à 22:55 Délégation de Russie

Le Conseil de Sécurité,

Souhaitant une implication totale de chaque pays présent pour proposer une solution durable à la question,

Rappelant le caractère urgent de la question,

Affirmant que sécuriser l’accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflit est un véritable défi auquel des solutions doivent être trouvées,

Insistant que tous les conflits sont différents et que chacun d’entre eux doit être étudié de manière individuelle afin de comprendre la situation et agir efficacement,

Regrettant les nombreuses pertes humaines et économiques causées par ces conflits ;

Ainsi, afin de sécuriser l’accès aux organisations humanitaires dans les pays en conflits, la délégation de Russie :

1- Exige que les différents pays et que les nombreuses organisations humanitaires s’accordent en amont afin de prendre des décisions communes pour agir de manière coordonnée,

2- Encourage la création de think tanks afin de générer de nouvelles idées pour apporter une solution durable,

3- Souhaite la détermination d’un quota financier et d’un quota humain minimal par pays (à déterminer) afin de soutenir les organisations humanitaires,

4- Décide d’envoyer des professeurs afin d’instruire les civils, victimes collatérales de ces conflits n’ayant aucun accès à l’éducation dans le but de leur assurer un futur meilleure,

5- Soutient les organisations humanitaires dans leur travail, essentiel et remarquable.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau