Comment assurer la protection des personnes vulnérables contre la discrimination et la persécution ? SOUMIS PAR: LE RWANDA

# 06/03/2017 à 08:51 Mălina Daria CRIȘAN ( RWANDA )

FORUM : COMITÉ DES DROITS DE L’HOMME
QUESTION : Comment assurer la protection des personnes vulnérables contre la discrimination et la persécution ?
SOUMIS PAR: LE RWANDA

L'Assemblée générale,

Soulignant qu’il y a un grave problème au Rwanda, tout particulièrement pour les enfants et les jeunes, en général pour toute personne vulnérable souffrant à cause de la pauvreté, de la persécution et de la discrimination,

Réaffirmant notre volonté de contribuer à la réhabilitation de leur vie, de promouvoir et soutenir leurs droits,

Remerciant l’appui de plusieurs organisations internationales dont HRW, Amnesty,

Citant la résolution 978 , de 1995 relative aux crimes commis au Rwanda, les Etats membres sont priés de permettre l'accès des détenus à la Croix rouge et condamnant les attaques dirigées contre les camps de réfugiés à proximité du Rwanda,

Rappelant la loi No.27/2001 relative aux droits et à la protection de l’enfant contre les violences, le 1er chapitre met en évidence les droits de l’enfant, notamment le droit à l’éducation, de même, l’article 18 mentionne que le travail pratiqué par l’enfant ne doit pas comporter de risques qui puissent compromettre son éducation, développement physique, ou sa santé,

Se référant à la loi No. 54 /2011 du 14 décembre 2011, acceptée par l'Organisation des Nations Unies, qui a pour objectif la protection des enfants, assurer leur bien-être, leur droits, libertés et devoirs, protéger ceux en cas d’urgence, en situation d’exploitation, les enfants orphelins et vulnérables,
.
Evoquant la résolution ONU 2143 de 2014 concernant l’utilisation des écoles par les forces armées dans des buts militaires ainsi que les abus commis contre les enfants pendant la démobilisation et la réhabilitation,

Accueillant avec satisfaction la loi no 03/2011 du 10 février modifiée en 2016 adoptée par le Conseil national des personnes handicapées du Rwanda dans le but d’assurer la coordination des activités visant à améliorer la condition des personnes handicapées, de recueillir et d’examiner l’avis de toutes les personnes handicapées, de sensibiliser le public à leurs préoccupations, de développer leur capacité d’indépendance et de collaborer avec des organisations non gouvernementales qui défendent leurs droits,

1. Déclare notre volonté commune de soutenir les personnes vulnérables en démarrant des résolutions et en promouvant leurs droits au Rwanda;

2. Exige du support afin de protéger les enfants contre la violence physique ou psychique de toute nature;

3. Encourage le système éducatif à offrir aux élèves handicapés une instruction inclusive;

4. Invite le Ministère de l’Education à former les enseignants de telle sorte qu’ils encadrent les élèves nécessitant un appui psychologique spécial;

5. Prie l’armée à s’engager dans la construction d’habitations décentes pour les familles vulnérables;

6. Lance un appel afin de stabiliser le service militaire obligatoire à l’âge de 18 ans ;

7. Soutient le développement du commerce équitable dans le domaine de l’artisanat surtout dans les milieux ruraux pour assurer des revenus corrects aux familles de paysans;

8. Cherche des solutions de l’autonomisation des femmes par des formations professionnelles pour entretenir leurs familles;

9. Engage l’initiation aux sciences de l’agronomie pour offrir des emplois aux personnes vulnérables ;

10. Décide de la nécessité de la mise en place des Centres de Réintégration et Réhabilitation des soldats, des orphelins et des veuves;

11. Prie les autres comités des Nations Unies concernés, de prendre des décisions constructives marquées de « tolérance zéro » à l’égard de la violation de droits des personnes vulnérables et de faire passer des résolutions susceptibles pour renforcer la confiance des jeunes du Rwanda dans leur avenir;

12. Décide de demeurer saisie de la question.

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau