Comment œuvrer pour la réduction de la pollution pétrolière marine ?

# 10/03/2016 à 11:45 Comité environnemental

Vous pouvez poster ici vos résolutions ou vos clauses du comité environnemental sur : Comment œuvrer pour la réduction de la pollution pétrolière marine ?

# 10/03/2016 à 11:47 Azerbaïdjan

Commission : comité environnemental
Question : comment œuvrer pour la réduction de la pollution pétrolière marine ?
Soumis par : Azerbaïdjan


Reconnaissant que la pollution pétrolière maritime est un des principaux problèmes écologiques auxquels les états côtiers sont confrontés,
Soulignant que la question de la protection environnementale est un des objectifs établis dans la Déclaration du Millénaire (IV,21),
Se félicite du rapport des progrès des objectifs milliaires indiquant une hausse de 5.1 point de pourcentages des zones maritimes protégées,
Conscient cependant que les résultats obtenus jusqu’à présent sont insuffisants au regard de l’ampleur du phénomène,
Ayant présent à l’esprit que le phénomène de pollution marine est dût aux activités de productions humaines,
Préoccupé des atteintes à la biodiversité marine des certains océans et mers,
Alarmé des conséquences économiques préjudiciables du phénomène de pollution pétrolière marine à l’échelle local,
Déplorant par ailleurs que le montant global de l’aide au développement de la part des pays développés ait diminué de 0.32% du revenu national brut annuel des donateurs en 2010 à 0.29% en 2012 et 0,27% en 2015.

1. Appelle les pays développés à s’engager rapidement dans la solidarité promise (lors de la COP21 en novembre 2015 notamment).
2. Presse les états membres d’établir une juridiction internationale sur le principe de pollueur-payeur s’appliquant aux entreprises privés d’exploitation du pétrole off-shore sur un territoire.
A. La juridiction de chaque nation doit reconnaitre et condamner la notion de « préjudice écologique »
B. En versant des dédommagements, dont les montants seront définis par une tarification donnée à la hauteur du préjudice écologique subit, à l’Etat concerné pour toute pollution marine établit.

1. Incite les pays prendre en charge les mesures d’applications de lutte contre la pollution marine
2. Réclame la création d’un centre de recherche pour une industrie non-polluante (CRINP) supervisé par le programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE), réunissant les meilleurs ingénieurs autour de l’étude des causes de la pollution marine et dont l’objectif serait la mise au point d’infrastructures d’exploitations pétrolières et industrielles plus sure et plus propre.

Lucie Guillaume

Répondre à ce message

Code incorrect ! Essayez à nouveau